06/12/2007

Matagne-la-Grande: étymologie

VUE_GENERALE [Web]


Vue générale du village de Matagne-la-Grande.

L'origine du nom de Matagne remonterait à une femme gauloise dénommée Mata.

XIe siècle1079MathanniaRodulfus de Mathannia
XIIe siècle1183MathangeGerardus de Mathange
  1199MataniaFredericus de Matania
XIIIe siècle1215MataigneNicolaus de Mataigne
 

1230MatainGilon le prévôt de Matain
  1247MatengneHenri de Matengne et dame Béatrix sa femme
  1259MataignePierre de Mataigne
XVe siècle1420MatangneGerard, seigneur de Ville et de Matangne

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Matagne-la-Grande | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Hermeton-sur-Meuse: dispositif portuaire

Octobre 1998: l'opération "Meusasec" met à jour des vestiges portuaires à Hermeton-sur-Meuse.

Durant trois semaines du mois d'octobre 1998, la haute Meuse a été mise en chômage afin de réaliser différentes interventions dans les réparations aux berges et barrages. Si la baisse volontaire du niveau de l'eau a permis de réparer les ouvrages d'art, elle a aussi donné lieu à une vaste opération achéologique baptisée "Meusasec". Cette opération a réunit pendant dix jours les services archéologiques de la Région wallonne, le Centre de Recherches Archéologiques Fluviales (CRAF), le Ministère de l'Equipement et des Transports, les communes, des entreprises et des bénévoles.

Cette opération a permis de mettre a jour, près de l'église d'Hastière, ce qui semble être un dispositif portuaire: murs destinés à retenir les crues, rampe d'accès menant à un embarcadère et chemin vers le monastère. L'examen des 90 km des deux rives entre le barrage de La Plante et la frontière française a révélé des dizaines de sites: traces d'un pont du XVIIe siècle à Dinant, construction en pierre posant sur un radier pouvant appartenir au couvent des Augustins à Bouvignes et des amorces de gués et une batte à Hermeton-sur-Meuse.

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : archeologie, port, quai, gue, batte |  Facebook |

05/12/2007

Matagne-la-Grande: situation


Agrandir le plan

Le village de Matagne-la-Grande fut longtemps uni à Matagne-la-Petite: longtemps la banalité des prairies demeura indivise. Le village est regroupé au pied d'une bande calcaire qui borde la Fagne. Son axe principal, orienté Est-Ouest, est bordé de constructions en calcaire des XVIIIe et XIXe siècles dominées au Sud par l'ancien centre du village regroupé autour de l'église Saint-Laurent.

Etabli à proximité de l'ancien sanctuaire gallo-romain du Bois de Noël, le village était, au Moyen Age, possession de la baronnie de Vierves. Cette terre connut les vicissitudes dues aux seigneurs qui se succédèrent jusqu'à la fin de l'Ancien Régime: les Vierves, les Ville, les Marotte et les Hamal.

Situation:13,5 km de Philippeville, 2 km de Matagne-la-petite, 14 km de Couvin
Hameau: 
Altitude:201 m au seuil de l'église
Superficie:1.359 hectares
Sous-sol:Terrain ondulé, sol rocailleux et schisteux.
Anciennes activités: 
Cours d'eau: 
Administration:Province de Liège, Quartier d'Entre-Sambre-et-Meuse.
Département des Ardennes.
Province de Namur, Arrondissement administratif de Philippeville.
Arrondissement judiciaire de Dinant, canton de justice de paix de Couvin.
Diocèse de Liège, Metz (1802), Namur (1823).
Evêché de Namur.

 

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Matagne-la-Grande | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Hermeton-sur-Meuse: deux tombes romaines

Août 1928: découverte de deux tombes romaines à incinération au centre du village. 

La découverte de tombes romaines à Hermeton-sur-Meuse permet d'affirmer que le village était occupé dès cette époque.

C'est à l'extrémité du "verger de la Croix Blanche", enserré par des chemins menant à l'école, l'église et le haut du village, à proximité de la route d'Hastière à Givet et presque en face du passage à niveau de la voie ferrée, qu'on a mis à jour, lors du creusement des fondations d'une cave, en août 1929, deux tombes à incinération romaines datant du IIe siècle. Le contenu des sépultures fut malheureusement dispersé par les ouvriers et on n'a pu recueillir que quelques fragments de poterie.

La première tombe consistait en un coffre en dalles de calcaire brut, enfoui à 50 cm. de profondeur environ. Il enfermait:

  • une cruche en terre blanche,
  • deux urnes grises aux bords galonnés de noir brillant,
  • deux ou trois écuelles de terre grise.

La seconde tombe, située à environ cinq mètres de la première, n'était pas encadrée de pierres. Elle contenait:

  • les débris d'une grande urne à stries
  • plusieurs écuelles de terre grise,
  • des esquilles d'os,
  • des morceaux de fer,
  • un petit fragment de bronze tordu, vestige d'un bracelet ou arc de fibule.

A proximité de la première tombe, à 1,50 mètre de profondeur, on remarquait une bande d'argile cuite et au-dessus, à 50 cm, un liseré de charbon de bois. On a également ramassé sur le terrain deux grands fragments de tuile à rebord qui ont peut-être encadré un tombe qui aurait été bouleversée précédemment par la construction d'une petite écurie voisine.

Les poteries découvertes à Hermeton-sur-Meuse sont très semblables à celles mises à jour en grand nombre dans l'important cimetière de Flavion, commune distante de quelques kilomètres. La simplicité de ces céramiques témoigne de l'humble condition des habitants d'Hermeton vers le milieu du IIe siècle.

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : archeologie, tombes |  Facebook |

04/12/2007

Hermeton-sur-Meuse: chronologie.

HSMVAL1 [Web]


Les versants boisés de la vallée de l'Hermeton.

Préhistoire.  
   
Epoque romaine. La présence d'une population locale est attestée par la découverte fortuite de deux tombes du IIe siècle.
   
VIIe siècle.  
   
VIIIe siècle.  
   
IXe siècle.  
   
Xe siècle.  
   
XIe siècle.  
   
XIIe siècle. La terre d'Hermeton figure parmi les possessions de l'abbaye de Waulsort qui sont garanties par le pape Alexandre III le 2 juillet 1180. L'abbaye de Waulsort est, à cette époque, un puissant monastère dont les propriétés s'étendent sur les deux rives de la Meuse.
   
XIIIe siècle. Hermeton-sur-Meuse est incorporé dans le ban de Waulsort-Hastière, territoire dont le comte de Namur s'est approprié la souveraineté par le biais de l'avouerie et qu'il a inféodé à l'abbé de Waulsort  qui demeurera seigneur hautain jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.
   
XIVe siècle.  
   
XVe siècle. Le comte de Namur affranchit les habitants du ban d'Hastière-par-deçà,dont dépend le village d'Hermeton-sur-Meuse, des droits de formariage et de formorture. Le comte garde cependant le droit de prendre le meilleur meuble au décès du dernier vivant de chaque couple et recevra annuellement 2 rés d'avoine de chaque "chef d'hôtel".
   
XVIe siècle.  
   
XVIIe siècle. Les luttes endémiques entre la France et l'Espagne dévastent la région. Hermeton-sur-Meuse n'échappe pas aux ravages de la guerre.
  Par le Traité de Nimègue du 18 septembre 1678, Hermeton fait partie des villages cédés à Louis XIV.
  Lors du Traité de Ryswick, le 20 septembre 1697, Hermeton-sur-Meuse devient une localité dépendant de Charlemont (Givet), avec notamment Gochenée et Romerée, Waulsort et Hastière.
  A la fin du XVIIe siècle, le Gouvernement de Charlemont dénombre 31 feux dans la paroisse d'Hermeton-sur-Meuse.
XVIIIe siècle. Lors de la Convention des Limites signée le 24 mai 1772 entre Louis XV et l'évêque de Liège en vue de rectifier les frontières entre la france et la principauté de Liège, le territoire d'Hermeton servira de monnaie d'échange contre Hierges, Chooz et Vireux.
  Hermeton-sur-Meuse fait partie du quartier liégeois d'Entre-Sambre-et-Meuse. La liaison avec l'autre rive de la Meuse est assurée grâce à un bac mis à ferme par le prince-évêque.
  Accompagné de son frère Joseph-Julien et d'une bande de dragons, François Delecolle, surnommé le "Tyran de Givet",   s'adonne au brigandage et dévaste les villages de Willerzies, de Hargnies, d'Hermeton, d'Agimont, de Soulme, de Gochenée et de Vodecée.
  Hermeton-sur-Meuse est érigée en commune dans le cadre de la réorganisation territoriale imposée par les Révolutionnaires. La nouvelle commune couvre une superficie de 709,76 ha.
  Le 20 décembre 1793, les chasseurs français, caserné au mont d'Haurs à Givet, tuent quatre Tyroliens à Hermeton.
  Lors du procès de Delecolle, un officier municipal givetois déclare que celui-ci a volé des meubles et de l'argenterie à des particuliers d'Agimont, Hermeton, Gochenée, Vodécée et Soulme.
XIXe siècle. A l'aube de l'indépendance de la Belgique, Hermeton-sur-Meuse compte 102 maisons de pierre réparties entre la Meuse et les coteaux qui surplombent le fleuve.
   
XXe siècle. Construction de l'église actuelle.
  Le 24 août, les Allemands traversent la Meuse à Hastière et arrivent à Hermeton-sur-Meuse à 14h.30. Il ne reste qu'une douzaine de personnes dans le village, dont deux ou trois femmes. En dehors de tout combat pouvant justifier une telle attitude, les Allemands incendièrent 71 maisons sur les 116 constituant alors le village; 7 autres maisons furent partiellement incendiées et il y eut au total 10 habitants tués. Les pertes matérielles furent estimées à près d'un million de l'époque.

 

 

18:30 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, chronologie |  Facebook |

03/12/2007

Hermeton-sur-Meuse: citation

 VALL_E_A_RIENNE [Web]

La vallée de l'Hermeton vers 1933 (Photo: Nels, Bruxelles)

"Un village étalé sur la rive gauche, sur la pente de la colline, parmi les jardins et les vergers. La vallée de la Meuse y revêt un caractère fait de douceur et de calme; quelques rochers parmi les bois de la rive droite, mettent de l'imprévu dans le paysage."

Paul COSYN:
Meuse - Lesse, Entre-Sambre-et-Meuse, 1983.

18:00 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citation |  Facebook |

02/12/2007

Hermeton-sur-Meuse: économie de jadis

HSMRIV1 [Web]


L'Hermeton peu avant son confluent avec la Meuse.
Agriculture
AnnéeOccupation de la superficie cadastrale de la commune.
18348%
189533%
195017%
Exploitation
  • Exploitation forestière: les bois couvrent 47% du territoire communal en 1959.
Divers
  • Brasserie (XIXe siècle)
  • Entreprises de construction
  • Magasins de détail
  • Ouvriers frontaliers travaillant dans le complexe industriel de Givet.

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : economie |  Facebook |