04/12/2007

Hermeton-sur-Meuse: chronologie.

HSMVAL1 [Web]


Les versants boisés de la vallée de l'Hermeton.

Préhistoire.  
   
Epoque romaine. La présence d'une population locale est attestée par la découverte fortuite de deux tombes du IIe siècle.
   
VIIe siècle.  
   
VIIIe siècle.  
   
IXe siècle.  
   
Xe siècle.  
   
XIe siècle.  
   
XIIe siècle. La terre d'Hermeton figure parmi les possessions de l'abbaye de Waulsort qui sont garanties par le pape Alexandre III le 2 juillet 1180. L'abbaye de Waulsort est, à cette époque, un puissant monastère dont les propriétés s'étendent sur les deux rives de la Meuse.
   
XIIIe siècle. Hermeton-sur-Meuse est incorporé dans le ban de Waulsort-Hastière, territoire dont le comte de Namur s'est approprié la souveraineté par le biais de l'avouerie et qu'il a inféodé à l'abbé de Waulsort  qui demeurera seigneur hautain jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.
   
XIVe siècle.  
   
XVe siècle. Le comte de Namur affranchit les habitants du ban d'Hastière-par-deçà,dont dépend le village d'Hermeton-sur-Meuse, des droits de formariage et de formorture. Le comte garde cependant le droit de prendre le meilleur meuble au décès du dernier vivant de chaque couple et recevra annuellement 2 rés d'avoine de chaque "chef d'hôtel".
   
XVIe siècle.  
   
XVIIe siècle. Les luttes endémiques entre la France et l'Espagne dévastent la région. Hermeton-sur-Meuse n'échappe pas aux ravages de la guerre.
  Par le Traité de Nimègue du 18 septembre 1678, Hermeton fait partie des villages cédés à Louis XIV.
  Lors du Traité de Ryswick, le 20 septembre 1697, Hermeton-sur-Meuse devient une localité dépendant de Charlemont (Givet), avec notamment Gochenée et Romerée, Waulsort et Hastière.
  A la fin du XVIIe siècle, le Gouvernement de Charlemont dénombre 31 feux dans la paroisse d'Hermeton-sur-Meuse.
XVIIIe siècle. Lors de la Convention des Limites signée le 24 mai 1772 entre Louis XV et l'évêque de Liège en vue de rectifier les frontières entre la france et la principauté de Liège, le territoire d'Hermeton servira de monnaie d'échange contre Hierges, Chooz et Vireux.
  Hermeton-sur-Meuse fait partie du quartier liégeois d'Entre-Sambre-et-Meuse. La liaison avec l'autre rive de la Meuse est assurée grâce à un bac mis à ferme par le prince-évêque.
  Accompagné de son frère Joseph-Julien et d'une bande de dragons, François Delecolle, surnommé le "Tyran de Givet",   s'adonne au brigandage et dévaste les villages de Willerzies, de Hargnies, d'Hermeton, d'Agimont, de Soulme, de Gochenée et de Vodecée.
  Hermeton-sur-Meuse est érigée en commune dans le cadre de la réorganisation territoriale imposée par les Révolutionnaires. La nouvelle commune couvre une superficie de 709,76 ha.
  Le 20 décembre 1793, les chasseurs français, caserné au mont d'Haurs à Givet, tuent quatre Tyroliens à Hermeton.
  Lors du procès de Delecolle, un officier municipal givetois déclare que celui-ci a volé des meubles et de l'argenterie à des particuliers d'Agimont, Hermeton, Gochenée, Vodécée et Soulme.
XIXe siècle. A l'aube de l'indépendance de la Belgique, Hermeton-sur-Meuse compte 102 maisons de pierre réparties entre la Meuse et les coteaux qui surplombent le fleuve.
   
XXe siècle. Construction de l'église actuelle.
  Le 24 août, les Allemands traversent la Meuse à Hastière et arrivent à Hermeton-sur-Meuse à 14h.30. Il ne reste qu'une douzaine de personnes dans le village, dont deux ou trois femmes. En dehors de tout combat pouvant justifier une telle attitude, les Allemands incendièrent 71 maisons sur les 116 constituant alors le village; 7 autres maisons furent partiellement incendiées et il y eut au total 10 habitants tués. Les pertes matérielles furent estimées à près d'un million de l'époque.

 

 

18:30 Écrit par Lucky Skywalker dans Hermeton-sur-Meuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, chronologie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.