22/11/2006

Franchimont: économie d'hier et d'aujourd'hui.

franchimontfranchimont economie
 

RD_BALLAgriculture et élevage.

Malgré les terres assez médiocres, Franchimont s'est adonné très longtemps à l'agriculture, principalement l'épeautre et l'avoine, et à l'élevage du mouton.

Aujourd'hui, suite aux transformations de l'agriculture et à une diminution importante de la main d'oeuvre, les cultures ont fait place à une extension des pâturages et l'élevage des bovidés à supplanté celui des moutons.

RD_BALLCarrières.

Le marbre rouge, veiné de bleu et de blanc, est exploité dans les carrières de la localité depuis au moins le XVIIIe siècle. Ce marbre était utilisé dans la décoration de nombreux monuments, essentiellement en France, mais il figure également dans la rosace de marbres belges qui décore le salon de l'Etoile du palais de Charles de Lorraine à Bruxelles. L'échantillon représenté est celui de marbre rouge royal, légèrement orangé, avec des veines grises et blanches.

Aujourd'hui, on exploite toujours le marbre et la dolomie à Franchimont.

PUNAISE_ROUGE
AgricultureEpeautre, avoine.
PUNAISE_ROUGE
ElevageMoutons, bovidés.
PUNAISE_ROUGE
ExploitationExtraction de sable (XIXe siècle)
Carrières de marbre rouge et bleu et de dolomie (XIXe et XXe siècles)
PUNAISE_ROUGE
IndustriesMarbrerie (XIXe et XXe siècle, 14 emplois en 1896)
PUNAISE_ROUGE
DiversMoulins à eau farinier et marbrier (XIXe et XXe siècles)

RD_BALLScierie de marbre.

SCIERIE_MARBRE
 
De nombreuses exploitations de marbre ont vu le jour dans la région dès le XVIIIè siècle et peut-être même avant. En 1880, l'arrondissement de Philippeville comptait ainsi  12 exploitations en activité dans lesquelles le travail était encore essentiellement manuel. La plupart de ces carrières ont cessé leurs activités dans l'entre-deux guerres.

La société florennoise Berthe exploite à Franchimont la scierie-marbrerie de l'ancienne carrière de Rochefontaine: les ouvriers pratiquent encore le sciage, la taille et le polissage du marbre et de la pierre. Néanmoins, le marbre n'est plus extrait à Franchimont.

RD_BALLExploitation de la dolomie.

DOLOMIE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La dolomie est du carbonate de calcium et de magnésium. Elle fut exploitée de tous temps, notamment pour le rechargement des chemins et l'aménagement des cimetières. Dans la région, elle servit très tôt à l'amendement des terres schisteuses de la Fagne, la dolomie entrant toujours actuellement dans la fabrication de certains engrais minéraux.

L'exploitation industrielle dans la région put démarrer grâce à l'installation de la voie ferrée desservant Villers-le-Gambon et Merlemont.

La dolomie était ainsi "frittée" sur place et envoyée vers les usines métallurgiques belges et françaises où elle servait à la fabrication des briques dolomitiques qui revêtent les fours des aciéries.

L'exploitation industrielle fut rendue possible par la mécanisation des chantiers. Vers 1980, le programme d'extraction prévoyait 300.000 à 400.000 tonnes de dolomies par an.

(Photos: Olivier Rayp)

21:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Franchimont | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : economie, agriculture, elevage, carriere, marbre |  Facebook |

Commentaires

Hvala za zanimljive informacije

Écrit par : Immowleveli | 08/06/2011

Les commentaires sont fermés.